Le jardin des langues Ayravady à kep

Après ces 15 jours au Vietnam, me voilà donc de retour au Cambodge, et plus précisément à Kep pour démarrer mon nouveau et dernier volontariat de cette année de voyage.

Kep est un village de bord de mer où se rendaient les colons et qui aujourd’hui reste très investit par les francophones. En effet, de nombreuses guest house et restaurants sont installés et la plupart tenus par des français. Il est très facile au Cambodge d’obtenir un visa travail et de s’installer faire son business à partir du moment où on règle les taxes demandées.

image

image

Mais moi je ne suis pas là pour faire des sous mais pour du volontariat. J’intègre donc le jardin des langues Ayravady qui s’occupe d’enseigner l’anglais, le français et le chinois à des enfants et jeunes khmers, le tout gratuitement. La structure est plutôt jolie avec un grand espace vert qui fait le bonheur des enfants et des jeunes adultes qui viennent y jouer au volley le soir.

image

Mais étant que moyennement à l’aise à l’idée de donner des cours et étant donné mon expérience au Népal, mon boulot consiste à m’occuper des enfants du centre de loisirs qui se déroule avant les cours de langues du soir.
Créations artistiques,  jeux collectifs, toutes les activités sont les bienvenues. Nous faisons en fonction des dons de matériels fait à l’école.

image

Nous organisons également toutes les semaines une sortie à la mer, car certains enfants ne se rendent jamais à la plage. Nous partons en touc touc avec entre 6 et 30 enfants selon le jour et les emmenons sur la plage touristique de kep. Il faut alors être hyper vigilant car la plupart des enfants ne savent pas nager et que nous avons parfois des petits bouts de deux ans que les grandes soeurs doivent garder.

image

image

Le fondateur de l’association Sok, passionné de tennis, à également créer le KTC (Kep Tennis Club) pour former les jeunes du village au tennis. Aujourd’hui certains d’entre eux sont devenus de véritables champions et plus aucun club du cambodge ne rigole du KTC.

image

J’ai eu la chance de participer à un tournoi amicale ou j’ai “joué” en double avec Marianne. Et vous savez quoi….? On a GAGNÉ!…. Le prix sensation pour nos tenus…

image

Pour loger les volontaires, la maison des caméléons accueille tout volontaires de l’école.
Lorsque j’arrive à la maison, j’ai la chance de me retrouver avec 4 autres volontaires: Marianne, Emeline, Apolline et Pierrick. Et il y a de la vie! Trois autres volontaires vivent alors à l’extérieur de la maison Joseph le professeur de chinois et Joelie la prof d’anglais, ainsi que Roman le prof de Tennis. Dans cette maison, je suis chargé de l’intendance en échange je peux loger gratuitement et j’ai un dédommagement financier. Mais ce n’est pas simple, faire les comptes demandent un peu de patience, gérer les travaux alors qu’on ne connaît pas la langue n’est pas aisé et s’assurer de tenir les lieux un minimum propre peut vite fatiguer les volontaires. Contrairement au Népal, j’ai un vrai matelas dans ma chambre et c’est une véritable fournaise, finit les gla gla sous le duvet.

image

image

Lors de mon temps de volontariat, nous organisons un événement: la kermesse, les enfants apprécient et nous aussi. Un chouette moment tout en musique et en jeux!

image

Nous accompagnons également les jeunes à un tournoi de tennis dans la capitale phnom phen sur une durée de trois jours. Ici, pas de chichis, les enfants montent leurs toiles de tente en moins de deux sans broncher et dorment sans matelas ni couvertures. Nous faisons de même. Avec Marianne nous profitons de l’énorme complexe sportif pour jouer au basket et squatter la piscine. Quelques enfants de Kep ont gagné le tournoi dans leur catégorie et quasiment tous sont finalistes.

image

image

Pour récolter des dons pour l’association,  nous participons également en tant que volontaires à des soirées organisées par les guest houses du coin. Et notamment la raining party en rapport avec la saison des pluies.

Durant ma période de volontariat, une famille de musiciens décident de venir faire un petit concert. Ça tombe le même jour que les inscriptions au cours de langues pour la nouvelle année scolaire que nous avons du organisé avec Marianne.

image

Les alentours de kep sont magnifiques, nous nous baladons régulièrement en scooter séminaire automatique dans les rizières, au lac secret, dans la ville de Kampot et allons admirer très souvent le coucher de soleil qui n’a rien à envier à ceux en france.

image

Un soir, nous faisons une excursion à bord du bateau de bébé, un super expatrié  (et croyez moi ce n’est pas donné à tout le monde au Cambodge). Au programme, mojito, baignade, excursion sur une île occupée par une seule famille, couchée de soleil et retour en pleine nuit sous le clair de lune et le scintillement du plancton. Une soirée inoubliable.

image

Bref, à kep, je ne vois pas les jours défilés, ni les mois, tant et si bien que mon volontariat durera trois mois et demi… peut être plus….?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s